Archives mensuelles : mars 2017

Une poignée de gens (quelque chose qui ressemble au bonheur), de Vélo Théâtre, passager

© Télérama

On descend dans la salle du Théâtre des Sources à Fontenay-aux-roses. Les fauteuils ont été enlevés. Un agent d’une compagnie ferroviaire nous salue avec un grand sourire et nous remet un billet numéroté. Les spectateurs se rangent sur les côtés d’un espace carré délimité par des tentures grises. Au centre de l’espace, un joueur de trombone, un enchevêtrement de chaises pliantes en bois, un petit train circulaire. Un second chef de gare arrive. Ça commence comme ça. Il est question de bonheur, de voyage en train, de chaises numérotées, de lapins et de marguerites. C’est un théâtre qui crée des instants poétiques. Qui cherche peut-être, sans doute, une interaction avec les spectateurs – faible ce soir là -. Qui ne repose pas ou peu sur les mots. J’en suis ressorti détendu, reposé, comme si j’étais allé me faire papouiller le crâne. Le bonheur, c’est quoi ?

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Patients, de Grand Corps Malade et Mehdi Idir, résilience

Patients raconte la rééducation de Ben, jeune homme qu’un accident a rendu tétraplégique. Ben dépend a 100% des autres. Ben réapprend a bouger une main, un bras , …. Ben attend. Ben patiente.

Patients, c’est la chronique de la vie de Ben dans son centre de rééducation. La patience du spectateur n’est pas mise à l’épreuve. Ça va vite, ça a l’air tellement vrai, c’est mordant, ça vanne, c’est drôle, c’est jamais misérabiliste. Patients, ça pince le cœur aussi, pour un tas de raisons. En contrepartie, pas mal d’implicite et de sujets sur lesquels on glisse, un peu trop à mon goût. Par exemple, la relation avec le kiné (François), l’histoire avec Samia, le renoncement, le destin, les réflexions de Steeve qui se demande pourquoi il n’y a que des pauvres dans le centre de rééducation, etc.

Pablo Pauly, Nalia Harzoune, Soufiane Guerrab, Franck Falise, Moussa Mansaly, des noms à retenir pour l’intensité et la profondeur qu’ils apportent.

Bon, à noter que le film est produit par Marc Ladreit de Lacharrière, fidèle je suppose à ses engagements déjà anciens. Va-t-il construire une œuvre de producteur ? Et Grand Corps Malade, et Mehdi Idir, que vont-ils construire au cinéma ? Attendons. Patiemment ?

A voir.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Logan, de James Mangold, roots

Logan traîne la patte. Logan est à la peine. Logan boit. Logan est chauffeur de limousine. Logan est plus renfermé que jamais. Lui, Charles Xavier également diminué, et un troisième compère mutant (Caliban pour les spécialistes), vivent au Mexique dans une usine désaffectée proche de la frontière. Pourquoi ? On va le comprendre. Un jour, une femme demande à Logan de l’aide pour protéger sa fille. Bien sûr, il refuse.

Logan, c’est une bonne surprise, même et surtout pour les amateurs. C’est un film qui repose sur l’univers X-Men, mais qui développe une histoire dans un genre plus proche du western et de l’action que de la SF ou de l’anticipation. Un genre où l’on s’approche au plus près des personnages, qui ont abandonné toute affectation, toute convenance, toute attente, et qui sont vraiment eux-mêmes. Il suffit de les entendre parler pour comprendre ! Un genre aussi où l’on sait terminer une histoire. Pas mal de bagarres, pas mal de morts, c’est très sanglant : qui s’y frotte, s’y pique, et s’y tranche. Très intéressante évolution de Charles et de Logan. Très beau regard de Dafne Keen (la petite fille). Pas une seconde d’ennui pendant deux heures. Et fun de revoir Eriq La Salle.

Une référence traverse le film, celle de Shane, livre puis western connu en France sous le titre  L’homme des vallées perdues. D’ailleurs, c’est plus qu’une référence. C’est un hommage. C’est un geste de respect, d’affection, d’amitié. Envers qui ? Georges Stevens ? Alan Ladd ? Jack Schaefer ? Patrick Stewart ? Hugh Jackman ? Wolverine ? Moi, tuyauté par ma fille aînée, je mise sur ….. Je dis pas. Oui, oui. Non, non.

A voir. Très bon film.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather