Amy, d’Asif Kapadia, love is a loosing game ou le récit d’une mise à mort

AMY-Affiche-France

Amy d’Asif Kapadia, très beau documentaire sur la naissance d’Amy Winehouse en tant qu’artiste, et sur sa marche vers la mort.

Presque totalement composé d’images d’archives, dont beaucoup sorties des caméras/téléphones d’Amy et de son entourage, le film fait le récit de la vie d’Amy Winehouse, raconté par ceux qui l’ont accompagnée. Les interviews rétrospectifs sont tous off. Quelques images par drone d’aujourd’hui nous restituent les décors.

Qu’est ce qui m’a touché dans ce film ?

La fenêtre ouverte sur l’art d’Amy Winehouse que je ne connaissais pas très bien, et sur son âme. Le film montre qu’elle arrivait à mettre dans ses chansons quelque chose – beaucoup –  de ce qu’elle venait de vivre. Et plus c’était douloureux, plus l’inspiration était étonnante.

Le récit de sa marche vers la mort. Ceux qui auraient pu l’entraver n’ont rien fait ou ont même aggravé les choses, par indifférence, par intérêt, par orgueil, par addiction. De ce point de vue, le film fait presque le récit d’une mise à mort.

La personnalité d’Amy Winehouse, en fragilités, et en force. Le film, parce que c’est un film, montre qu’elle n’était pas qu’une voix, mais aussi un regard. Un regard que j’ai trouvé fascinant, d’une profondeur vertigineuse. A voir. Le film et le regard.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *