Au coeur des ténèbres, de Joseph Conrad, civilisation

Recueil de 2 nouvelles récupéré chez ma mère et que j’ai emporté en vacances.

Au coeur des ténèbres

Un marin anglais, Marlow, raconte en attendant la marée sur la Tamise sa remontée d’un fleuve africain en quête d’un certain Kurtz, agent de la Compagnie. Chaque boucle du fleuve éloigne Marlow de la civilisation et le plonge dans les ténèbres de l’âme humaine. Je devais avoir vraiment besoin de vacances car j’ai trouvé cette brève histoire difficile à lire. Bon, maintenant, je pourrais dire que je l’ai lue la nouvelle qui a inspiré Apocalypse now.

Un avant-poste du progrès

Deux européens, considérés par leur patron comme des incapables, prennent la direction d’un poste le long d’un fleuve africain. Ils vont devenir dingues. Dénonciation du colonialisme et des guerres tribales. La lecture m’a ramené à l’ambiance du film de Tavernier, Coup de torchon. Bien plus facile à lire que la nouvelle précédente. Bon, maintenant que je suis reposé, je peux m’attaquer à plus gros.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *