Big eyes, de Tim Burton

bigeyes

En allant voir Big eyes, dont j’avais vu la bande annonce maintes fois, me revenait par bribes le film d’Orson Wells Vérités et mensonges. Et je me demandais ce que Tim Burton allait faire de cette histoire de peinture et d’imposture. Au final, une comédie amusante qui repose sur les deux comédiens, et surtout sur l’abattage de Christoph Waltz qui, comment dire, devrait prendre garde à ne pas finir à ressembler à lui-même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.