Ce qui ne me tue pas, Millenium 4, de David Lagercrantz, l’espoir fait lire

millenium4

Ce qui ne me tue pas raconte une nouvelle aventure de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist, entre hacking de haut vol, autisme savant, intelligence artificielle, existence de Dieu, avenir de l’humanité, maltraitance, NSA et crime organisé international. Les méchants sont très méchants et les héros vraiment supers, un peu trop même. L’auteur a décidé de mettre de la lumière où Stieg Larsson avait laissé les choses dans l’ombre. Dans le dernier quart du livre, il ne cesse de procéder par retours en arrière alors que l’action se déploie, comme pour s’assurer que le lecteur va bien continuer. Pas forcément les meilleurs choix.

Le livre se lit, sans passionner, sans impressionner, sans émouvoir, sans ennuyer non plus. Ils voulaient le faire, ils pouvaient le faire, ils l’ont fait. Maintenant, nous les lecteurs des trois premiers Millenium, laissez-nous tranquilles s’il vous plaît !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *