Citizenfour, de Laura Poitras, Oscar du meilleur documentaire, wake up !

citizenfour

Avant, c’était comme dans les (vieux) films d’espionnage. Les gouvernements faisaient du renseignement ciblé avec des méthodes plus ou moins limites. C’était l’essence des choses.

Aujourd’hui, le gouvernement américain via la NSA (et d’autres) écoute, enregistre tout le monde et tout : les sites internets visités, les achats en ligne, les requêtes sur des moteurs de recherche, les likes, les posts, les partages sur les réseaux sociaux, …, partout dans le monde. Non seulement les métadonnées, c’est à dire qui tu appelles, combien de temps tu parles, où tu étais quand tu as téléphoné, … (et qui en disent très long sur ta vie), mais aussi de plus en plus le contenu des choses. Et puis, si d’aventures tu es impliqué dans une activité criminelle ou terroriste, on revient en arrière pour tout savoir tout de toi, et on te surveille en temps réel.

Avant, cet espionnage sans équivalent dans l’histoire humaine était fait au nom de la lutte contre le terrorisme post 11 septembre.

Aujourd’hui, c’est fait surtout pour la promotion des intérêts américains et la répression de tous ceux qui dénoncent ces abus de pouvoir gouvernementaux.

C’est le sujet de ce documentaire, centré autour des quelques jours où Edward Snowden fait ses révélations, grâce à des journalistes, et se met en pleine lumière. Passionnant. Terrifiant aussi. Vous ne regarderez plus vos appareils électroniques de la même façon. A voir. Et ce d’autant plus au moment où le gouvernement français, toujours au nom de la lutte contre le terrorisme, veut faire une chose semblable en France.

Le film pose plein de questions, j’en retiens deux :

Quand il n’y a plus de vie privée, il y a-t-il encore de la liberté et ne nous sommes pas déjà rentré dans un monde d’autocensure sourde, donc une sorte de dictature ?

Qui sont les vrais patriotes, ceux qui dénoncent les abus de pouvoir gouvernementaux, ou ceux qui gouvernent en violant les lois et la constitution ?

J’en rajoute une : si Hitler avait disposé d’un tel outil d’espionnage massif, combien de temps aurait-il mis à liquider tous les juifs d’Europe, et tous ceux qui auraient voulu les aider, et tous ceux qui leur devaient de l’argent, … une semaine, deux semaines ?

Allez voir ce film. Mais ne payez pas votre ticket avec votre carte bleue, n’en parlez ni sur internet ni au téléphone, et ne likez pas cet article !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *