Mad Max : Fury road, de Georges Miller, 100% action

madmax

30 ans plus tard, nouveau Mad Max. Fury Road se présente comme une poursuite quasi ininterrompue dans des décors grandioses. On découvre les choses au fur et à mesure. Les méchants ont vraiment des sales gueules, les cascades sont spectaculaires, les véhicules sortis de l’esprit d’un tuneur fou . Mais après tant de vroum et de boum,  je n’ai pas regretté qu’arrive la fin du film. Lequel m’a semblé un peu survendu.

Le plus intéressant, c’est peut-être le rôle des femmes dans ce combat sans merci. Par exemple, à côté de Tom Hardy – pas aussi immédiatement et authentiquement fêlé que Mel Gibson -, Charlize Theron est très convaincante. Enfin une relève possible pour Sigourney Weaver !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *