Money Monster, de Jodie Foster, sur ma faim

money-monster

Je suis allé voir Money Monster pour voir de quel bois se chauffait Jodie Foster, réalisatrice. Je ne savais pas de quoi ça parlait. C’est un thriller télévisuel et financier qui dénonce les turpitudes de la finance, et se moque de l’apathie des foules. Je suis resté sur ma faim. Peu convaincu par les personnages, l’histoire et le point de vue. Tout cela m’a semblé manquer de consistance, d’harmonie, d’ensemble, d’acuité, de méchanceté. Très intéressé par le jeu de Julia Roberts, et peu ou même pas du tout par celui de Clooney qui fait du Clooney et qui a l’air en roue libre. Paradoxalement, ce sont les quelques moments de comédie qui sont les plus réussis.

Petit effort de mémoire, quels sont les films de prise d’otages très réussis qui me viennent à l’esprit : Inside Man (avec Jodie Foster tiens tiens), et surtout le chef d’oeuvre A dog day afternoon. Mais là je vous parle d’un film que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître … au lit papy !

On peut ne pas voir Money Monster comme ils disent.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *