Premier contact, de Denis Villeneuve, non linéaire

premier-contact-affiche

Une femme nous parle de sa mémoire, on voit ce qui semble être un souvenir. Elle se rend à son travail. Elle enseigne la linguistique. On apprend alors que des vaisseaux spatiaux viennent d’arriver sur terre. Elle n’est pas n’importe quelle linguiste. Elle est le Dr Louise Banks, la meilleure linguiste du pays. Le gouvernement fait appel à elle pour tenter d’entrer en contact avec les occupants du vaisseau arrivé dans le Montana. C’est le tout début du film.

Premier contact est un film dont la construction narrative coïncide avec le fond de l’histoire. Assez étonnant. Il faudrait sans doute le revoir pour le vérifier et pouvoir réécrire la phrase précédente en étant totalement sûr de soi !

C’est très beau. Ca se démarque de la quasi totalité des représentations du genre et ça n’est pas le moindre de ses attraits. C’est doux même quand c’est inquiétant. C’est très intéressant. C’est quand même un peu plus intellectuel que sensuel ou émouvant. A voir.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *