Salé Sucré, d’Ang Lee, subtil et moderne

Sale_Sucre

Salé Sucré, d’Ang Lee, est sorti en 1994. Le film vient d’être remasterisé, c’est à dire transféré sur support numérique dans les meilleures conditions. Le Trianon à Sceaux l’a programmé. J’ai découvert le film.

L’histoire se passe à Taiwan, de nos jours, c’est à dire dans les années 90. Trois jeunes femmes vivent avec leur père, veuf depuis leur enfance, grand chef cuisinier dans une semi-retraite. Les trois filles ont quelques difficultés à élaborer des projets personnels ou amoureux qui les amèneraient à quitter le giron paternel. Lui n’a pas l’air très heureux non plus de cette situation quelque peu bloquée. Il a perdu le goût. Il en a perdu le goût ? Et puis, un mouvement en entraînant un autre, comme au taquin, la situation va se déstériliser. Non sans mal. Et avec des surprises.

J’ai beaucoup aimé ce film. D’abord, voir cuisiner le père, ça donne faim. Ensuite, j’adore les comédiennes du film. Un concours de grâce et de sensibilité. Et puis l’histoire est racontée subtilement. Tout le long nous restons au rythme des personnages, nous croyons ce qu’ils croient. Enfin, il se dégage du film une impression de modernité – plus de 20 après sa production -, d’élégance et de justesse. A voir.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *