Archives par étiquette : monoculturalisme pluriel

Identité et violence, d’Amartya Sen, halte au rétrécissement !

Identitéetviolence

Identité et violence est un essai écrit par Amartya Sen, prix Nobel d’économie en 1998.

Pas trop difficile à lire, très documenté, le livre dit plusieurs choses :

+ si tu veux pousser deux groupes à s’entretuer, commence par réduire de chaque côté leur identité à une seule composante, puis redéfinis la en termes guerriers, ça marche à tous les coups

+ chacun doit avoir la liberté de se construire par-delà des identités fermées

+ il ne faut pas confondre le multiculturalisme et le monoculturalisme pluriel

+ il ne faut pas confondre liberté culturelle et multiculturalisme

+ si nous envisageons l’identité humaine sous un angle pluriel, notre engagement n’exige pas que nous remplacions nos allégeances nationales ou locales par un sentiment d’appartenance mondialisé, l’identité globale n’excluant pas l’identité nationale et vice-versa

+ réduire les gens à leur seule appartenance à un groupe religieux est contreproductif pour lutter contre le terrorisme

+ etc, si ça n’est pas clair, lisez le livre, si ça ne vous dit rien, lisez le livre.

Bon, est-ce que ça parle à un Français de la fin de l’année 2015 ? A votre avis ? Essayons quelques « par exemple ». Si ça ne tient pas la route, ne m’en veuillez pas.

Par exemple, Daech réduit l’identité à « musulman selon ses critères » d’un coté, et à toutes celles et tous ceux qui sont de l’autre côté, puis tue les seconds.

Par exemple, quand Marine Le Pen classe les électeurs en « patriotes » (ceux qui ont voté pour le FN), et « mondialistes » (ceux qui n’ont pas voté pour le FN), elle réduit l’identité des électeurs à deux camps qu’elle oppose.

Par exemple, quand à la suite des attentats commis par Al Qaida, Daech et autres, des politiques somment les musulmans de condamner ces crimes, ils réduisent toute une partie de la population à sa seule appartenance religieuse ( laquelle population est en fait incroyablement diverse, avec une identité religieuse elle-même plurielle ). Tout le monde doit condamner ces meurtres, pour des raisons où la religion ne tient pas forcément le premier rang.

Par exemple, quand une dame marocaine et française dont le fils militaire est tué par un français terroriste déclare que l’on peut « porter le foulard et parler de laïcité », elle dit – si j’ai bien compris et sauf preuve du contraire – que l’on peut avoir une identité plurielle : marocaine, française, musulmane, mère de famille, républicaine, laïque, etc, etc, etc.

Bon, Identité et violence a été publié en France en 2007. Qui parmi nos politiques en vue l’a lu ? A mon avis aucun. Ils ont des choses plus importantes à faire comme réviser la Constitution.