Archives par étiquette : ségrégation

Les figures de l’ombre, de Theodore Melfi, biopic

Début des années 60. USA. Présidence Kennedy. Katherine, Dorothy et Mary travaillent comme “calculatrices” à la Nasa laquelle est sous pression en raison des succès spatiaux russes. Leurs talents vont être sollicités pour le programme Mercury, chacune dans un domaine particulier. Dans une Amérique ségrégationniste, difficultés et humiliations s’enchaînent. Le pire étant l’indifférence condescendante de leurs collègues blancs. D’après un livre de Margot Lee Shetterly.

Le plus réussi je crois sont les moments de comédie qui réunissent les trois femmes. Le contraste entre un mode de vie assez conventionnel (début des années 60) et une sorte de bouillonnement interne intellectuel et passionnel est assez jouissif. Réussie aussi la peinture de cette ambiance ségrégationniste pesante, absurde, où la bonne conscience tient lieu d’éthique, où chaque fois les lignes sont poussées plus loin pour freiner la promotion des noirs.

Très impressionné par les trois comédiennes : Taraji P. Henson, Octavia Spencer et Janelle Monáe. A noter Kirsten Dunst qui réussit à être antipathique sans biaiser (ce qui la rend d’autant plus aimable) ce que n’accomplit pas Kevin Costner, bien trop mou, bien trop tiède dans ce rôle. Intéressant aussi la description de l’arrivée des ordinateurs – des IBM – à la Nasa. Voilà, c’est quoi la reconnaissance ? Se faire appeler par son prénom ou par son nom, c’est selon. Distrayant, instructif et émouvant. A voir.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Selma, d’Ava DuVernay, la lutte des noirs pour le vote

selma-page-ok

Récit du combat politique mené par Martin Luther King pour convaincre le président Johnson, tout occupé par le Vietnam et ne voulant pas se faire contraindre, de passer une loi supprimant tous les freins au vote des noirs. La non-violence comme fer de lance de la communication politique. Toujours intéressant. Souvent émouvant. Le film montre les hésitations et les moments de faiblesse de King. Il montre aussi le caractère foncièrement brutal et criminel du racisme et de la ségrégation. Et nous, ici, je me demandais au cours de la projection, que faisons-nous pour résoudre nos problèmes ? A voir aussi alors que les taux d’abstention continuent à battre des records.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather