Archives par étiquette : Sidse Babett Knudsen

La fille de Brest, d’Emmanuelle Bercot, instructif

lafilledebrest

La fille de Brest raconte l’histoire vraie du Docteur Irène Frachon, qui découvrit et dénonça les effets toxiques du Mediator, et se heurta à l’indifférence, à l’incurie du système de sécurité sanitaire français de l’époque.

C’est un film qui est une quasi-reconstitution de l’histoire. Ce qui en fait l’intérêt c’est surtout son aspect documentaire. Et de rendre crédible la motivation d’Irène Frachon, jouée par Sidse Babett Knudsen.

Voilà, 5 ans après la dénonciation du scandale, 4 ans après l’interdiction du Mediator des laboratoires Servier, la justice n’a pas encore rendu de jugement au pénal conclut le film. Et c’est quoi déjà l’estimation du nombre de morts ? 500 ? 1 000 ? Plus ?

Benoît Magimel très bon avec un personnage complexe, et sans doute celui qui dans l’histoire perdit le plus. Si vous avez l’indignation facile, si l’injustice et le cynisme vous révoltent, si vous ne supportez pas quand les méchants ne sont pas punis très fort, n’allez pas voir le film, vous allez vous faire du mal.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

 

 

L’hermine, de Christian Vincent, contre la toux

hermine_affiche

Dans L’hermine, Michel Racine a beaucoup de soucis. Il a la grippe. Sa femme l’a mis dehors. Il s’apprête à présider en assises le procès d’un infanticide. Ses collègues médisent. Les journalistes le décrivent comme un juge impitoyable. Et parmi les jurés se trouve une femme qu’il a jadis rencontrée ( et qui lui fait de l’effet) . Ca fait beaucoup pour un seul homme.

L’intérêt du film vient de la description de la mécanique de la cour d’assises, de la qualité de jeu des seconds rôles, aussi justes qu’inconnus, et du plaisir qu’on a à voir Sidse Babett Knudsen, belle et lumineuse, et aussi le grand Fabrice Luchini. Lequel n’est pas aussi impitoyable qu’annoncé.

Bon j’ai trouvé que ce film manquait de ressort.