Archives par étiquette : Vincent Lacoste

Victoria, de Justine Triet, en surface

victoria

Victoria est avocate. Elle a deux filles. Très occupée. Vie sexuelle via des sites de rencontres. Elle cède à l’insistance d’un ami qui lui demande de le défendre : il est accusé d’avoir porté un coup de couteau à sa compagne lors d’un mariage. Dans le même temps, pour remplacer son baby sitter démissionnaire, elle accepte les services, gratuits, d’un jeune et sympathique ancien client qui veut devenir juriste, tournant le dos à son passé de dealer. On sait que la situation va tourner au vinaigre, c’est l’introduction du film, mais quoi, comment, pourquoi … ça va nous être raconté.

Victoria ça démarre comme une comédie. Au début, je me suis délecté de l’enchaînement des malheurs de l’héroïne. Mais petit à petit, j’ai perdu pied. Je me suis surpris avec du temps de cerveau disponible pour m’interroger sur la nature du film. Comédie psychologique ? Comédie sentimentale ? Chronique de nos années bobos, modernes et égocentriques ? Je ne sais toujours pas et mon enthousiasme du début est peu à peu retombé, en dépit de l’engagement de Virginie Efira, du charme de Vincent Lacoste dont il me semble bien qu’il a un potentiel vénéneux en tant qu’acteur, et de quelques situations très drôles.

On peut ne pas voir comme on dit dans le Canard.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

La vie très privée de Monsieur Sim, de Michel Leclerc, révélation(s)

La-vie-très-privée-de-Monsieur-Sim

Si on vous dit : un road-movie avec un type la soixantaine, dépressif très, sans boulot, fraîchement largué, d’une conversation à mourir d’ennui, à côté de la plaque très, avec une improbable mission de commis-voyageur bucco-dentaire, vous tournerez les talons.

Et vous aurez tort.

Allez découvrir Jean-Pierre Bacri très loin de son personnage de ronchon-rugueux, tout en amabilité et fragilité. Allez voir La vie très privée de Monsieur Sim, une histoire sensible où un père se révèle à un fils, et un fils à lui-même. Allez voir une histoire quelque part entre comédie, drame et poésie, qui intéresse et émeut. Allez voir des comédiens et comédiennes sobres et justes. Et puis, après, vous ne regarderez plus votre GPS de la même façon !

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmailby feather

Hippocrate, de Thomas Lilti, drôle, dur ,vrai.

hippocrate

Un interne débutant est pris sous son aile par un “Faisant Fonction d’Interne” algérien (le très bon Reda Kateb), plus expérimenté. Problème : l’intérêt du patient ne coïncide pas toujours avec celui de l’hôpital…. D’où le titre du film, je suppose. Drôle, dur, vrai. A voir.